Accueil > A l’affiche > [Intersyndical] Communiqué suite aux blâmes adressés à 4 militant.e.s de (...)

[Intersyndical] Communiqué suite aux blâmes adressés à 4 militant.e.s de l’UD77


Communiqué SUD-CGT

Depuis l’arrivée de Muriel Penicaud à la tête du ministère du travail, les procédures disciplinaires s’enchaînent et s’accélèrent contre les syndicalistes.

4 militant.e.s de Seine-et-Marne viennent de se voir sanctionnés d’un blâme. Le ministère leur reproche d’avoir « perturbé une réunion de service » en la « transformant en espace de revendications », notamment en « déployant une banderole ».

Ces sanctions sont doublement choquantes :

- Elles confirment la nature du dialogue social à la sauce Pénicaud qui consiste à utiliser la sanction comme mode de limitation de l’action syndicale et de maintien de l’omerta dans les services du Ministère du travail. En un an, Mme Pénicaud aura ainsi sanctionné pas moins de 7 syndicalistes !

- Elles interviennent alors que ni l’organisation de cette réunion au sein de la société SAFRAN (bon indicateur du niveau de collusion entre patronat et administration du travail) ni les violences commises par le directeur des services déconcentrés de Seine et Marne à l’encontre de représentant.es du personnel lors de cette même réunion ne font l’objet d’une enquête interne !

Citant des détails matériellement inexacts, ces décisions se fondent sur le seul rapport interne de la hiérarchie qui n’a même pas pris la peine de demander d’entendre nos collègues !

Solidaires de nos collègues et camarades, nous exigeons le retrait immédiat de l’ensemble des sanctions prises contre des syndicalistes dans le cadre de leur activité syndicale au sein du ministère du travail et continuerons à agir pour la défense et la promotion d la liberté d’expression de l’ensemble de ses agent/es.

PDF - 233.7 ko
communique cgt-sud sanctions 77 juillet 2018


Article publié le mardi 7 août 2018