Accueil > A l’affiche > Procédure disciplinaire contre une militante syndicale au Ministère du (...)

Procédure disciplinaire contre une militante syndicale au Ministère du travail


Le ministère du travail a suspendu une inspectrice du travail, pour avoir osé interpeller la ministre du travail, Mme PENICAUD, lors d’une manifestation syndicale

PDF - 286.9 ko
Communiqué de presse de l’intersyndicale du ministère du travail
<= Ouvrir / Télécharger en cliquant sur le document
PDF - 188.9 ko
Communiqué de presse Solidaires
<= Ouvrir / Télécharger en cliquant sur le document
PDF - 273.2 ko
Communiqué de presse Solidaires Fonction Publique
<= Ouvrir / Télécharger en cliquant sur le document

Nous demandons le retrait de toutes sanctions et l’arrêt de toutes les procédures engagées à la suite de l’exercice de la liberté d’expression et de la liberté syndicale.

Cette situation s’inscrit dans un contexte plus large de criminalisation des mouvements
sociaux (Goodyear, Continental, Téfal, Air France, La poste…) et de répression des mobilisations (loi travail).

L’ensemble des organisations syndicales du Ministère du travail demande un rendez-vous auprès de la Ministre du travail, lui rappelant le cadre exclusivement syndical de l’intervention de l’inspectrice, la procédure disciplinaire apparaissant comme un acte de discrimination syndicale.

PDF - 203.3 ko
Demande de RDV à la Ministre du travail par l’ensemble des organisations syndicales du ministère du travail
<= Ouvrir / Télécharger en cliquant sur le document

Signez la pétition "liberté d’expression au ministère du travail et ailleurs" : https://www.change.org/p/libert%C3%A9-d-expression-au-minist%C3%A8re-du-travail-et-ailleurs

La mobilisation s’organise pour le 14 décembre, jour de la convocation en commission disciplinaire de notre collègue

PDF - 80.9 ko
Appel mobilisation de soutien le 14 décembre
<= Ouvrir / Télécharger en cliquant sur le document

Communiqué de soutien de militantes féministes des syndicats CGT-CNT-SUD du Ministère du Travail

PDF - 269.1 ko
Télécharger le communiqué


Article publié le mardi 21 novembre 2017