Accueil > Dossiers > Dossiers > Assises nationales 21-22 novembre 2012 > Motion Emploi – décentralisation. Quel avenir pour les services emploi (...)

Motion Emploi – décentralisation. Quel avenir pour les services emploi ?

Les agents réunis à l’occasion des assises du ministère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle les 21 et 22 novembre 2012 soulignent la perte de sens dans la réalisation de leurs missions et dénoncent :
- la transformation du service public de l’emploi en simple guichet au profit des entreprises,
- une logique comptable et budgétaire qui pousse à une consommation aveugle et sans contrôle des crédits favorisant le maintien des travailleurs dans la précarité.
- l’absence de véritable politique de l’emploi réduite par les gouvernements successifs à une logique d’affichage.

Nous réaffirmons :
- que l’emploi et la formation professionnelle font partie intégrante du code du travail, que l’Etat est le seul à pouvoir garantir l’égalité de traitement sur tout le territoire et qu’il doit exercer un contrôle effectif de la mise en œuvre des mesures,
- que nous nous opposons, par conséquent, à la décentralisation des services de l’emploi et de la formation professionnelle et demandons leur maintien au sein du ministère du travail avec les moyens humains et matériels correspondants. Pour les agents immédiatement concernés, aucune mobilité ne doit être imposée et l’ensemble de leurs droits doit être garanti, notamment le droit au retour.
- que le service public de l’emploi doit être au service des travailleurs avec ou sans emploi

Vote : 10 C (Contre), 47 A (Abstention), 1 NPPV (Ne participe pas au vote), 350 P (Pour)
> Motion adoptée


Vous pouvez télécharger ci-dessous l’ensemble des motions votées aux Assises le 22 novembre 2012 :

PDF - 56.8 ko
Motions votées lors des Assises des 21 et 22 novembre 2012


Article publié le dimanche 25 novembre 2012