Accueil > Dossiers > Dossiers > I.N.T. > La rétrogradation d’un IET de la promo 2008, effet collatéral de la mise en (...)

La rétrogradation d’un IET de la promo 2008, effet collatéral de la mise en DIRECCTE ?


Déclaration des organisations syndicales CGT, SUD, FO, CFDT, UNSA, SNU

Les Organisations Syndicales CGT, SUD, FO, CFDT, UNSA, SNU

Appel à tous les agents du ministère du travail

La rétrogradation d’un IET de la promo 2008, effet collatéral de la mise en DIRECCTE ?

Le couperet est tombé, après 18 mois de formation, à l’instar, des promotions 2006, 2007 :

4 IET 2008, seront titularisés au 1er mars, mais devront suivre une formation individualisée ;
1 IET 2008, au regard de son DPA (Diagnostic Plan d’Action) présenté à l’issue d’un entretien de 25 minutes devant le jury, serait considéré comme inapte à être titularisé comme inspecteur du travail !

Notons, et ce n’est pas un hasard, que nos 5 collègues IET font partie des 40 pré-affectés dans la filière « Emploi et Formation Professionnelle » sur une promotion de 103 IET. .
Notons, qu’au fur et à mesure du passage des IET, devant le jury final, entre le 15 février et le 25 février, rien ne laissait supposer, de telles sanctions.
Notons, que face à une revendication portée par tous, d’une primo-affectation en section d’inspection, le ministère du travail, n’a pas été en mesure (ou n’a pas voulu) remplir cet engagement, pourtant tout à la fois conforme au statut particulier de l’inspection du travail, au besoin exprimé dans les services de création de sections, et à l’aspiration de nos collègues lauréats de ce concours.
Notons, qu’aucune mesure n’a été prise tant par la direction de l’INT que par le ministère pour répondre aux alertes signalées notamment pendant la période de formation professionnelle (spécialisée), au sujet des insuffisances de cette même formation, par les délégués de promo et les organisations syndicales.

Allant à l’encontre des revendications portées depuis le contentieux 2006 - 4 de nos collègues IET en 2006 – 1 en 2007 - le ministère a multiplié les réformes, contre l’avis de la majorité des organisations syndicales visant à fragiliser encore plus le statut particulier de l’inspection du travail (recrutement, formation initiale et évaluation de la scolarité des IET, affectation des IET, …).
Notre collègue IET sanctionné a été pré-affecté dans un service « emploi » d’une DRTEFP, qui a été supprimée pour devenir DIRECCTE au 1er janvier 2010, date à laquelle, un mois seulement avant le jury final, il a été affecté sur une autre mission, au contour pour le moins flou….
Notre collègue devrait-il être le premier dégât collatéral de la DIRECCTE dont le ministre X. DARCOS devant les préfigurateurs des DIRECCTE le 09/02/2010 en a donné une définition claire : les "DIRECCTE constituent désormais un « guichet unique » au service de la réussite et de la performance de nos entreprises. Grâce à la création de pôles spécialisés dans chaque DIRECCTE, nous allons pouvoir harmoniser notre politique du travail avec l’ensemble des politiques destinées aux entreprises, je pense en particulier à la politique de l’emploi."
Depuis un an que 5 régions préfigurent cette nouvelle Direction régionale, aucune leçon n’a été tirée, qui permette, au moins, une définition claire des postes et des organisations. Nombre de postes « emploi » restent flous, la répartition des compétences entre ex-DRTEFP et ex-DRIRE n’est pas stabilisée, les Direccte tâtonnent, l’INT peine à proposer un contenu de formation adéquat, et l’on affecte moult IET sur ces balançoires instables, et l’on voudrait, enfin, qu’un IET s’y retrouve instantanément et soit en mesure de présenter haut la main un projet de plan d’action ! C’est Mission Impossible 3 ! Il est inacceptable de proposer aux collègues des postes mal définis, a fortiori d’y affecter des IET.

Nos organisations syndicales ont demandé à être reçues par le ministre, pour obtenir la titularisation dans le corps des IT, de notre collègue IET 2008.

Elles communiquent à tous les agents du ministère la lettre ouverte adressée par la promotion IET 2008 à M. le ministre du travail, à Mme la Ministre de l’emploi et à M. le Dagemo, pour obtenir la levée de la sanction proposée par le jury, et la titularisation de notre collègue.

Elles appellent tous les agents à manifester leur soutien aux IET 08 qui se préparent à la mobilisation :

par l’envoi par messagerie à luc.allaire@dagemo.travail.gouv.fr et à rolland.jouve@cab.travail.gouv.fr d’un message type « Non à la rétrogradation et à la sanction de notre collègue IET résultant de l’incapacité de la hiérarchie à bien positionner certains IET sur des postes bien identifiés et correspondant à une fiche de poste claire et cohérente ! »

par la grève, le 9 mars, date prévue pour la remise officielle des cartes aux IET. Un préavis de grève a d’ores et déjà été déposé.

en participant à la délégation de soutien qui se déroulera à Paris le 9 mars 2010 (Salle Laroque – ministère des affaires sociales : 8, avenue de Ségur 75007 Paris) à 14 H à l’occasion de la cérémonie officielle de remise des cartes d’inspecteur du travail.

Word - 37.5 ko
Lettre OS soutien IET 2008


Article publié le lundi 26 avril 2010